En agriculture, une charrue est un instrument aratoire qu’on utilise pour labourer un champ, il est de ce fait indispensable à la réalisation des différentes cultures. Cet outil, que l’homme a utilisé depuis les époques les plus primitives, s’est développé au fil des années pour donner lieu à la charrue moderne. La charrue s’utilise principalement tractée par un tracteur en labourant le champ au fur et à mesure que celui-ci avance.

En quoi consiste une charrue ?

Dans sa version la plus simple, la charrue peut être divisée en 2 parties :

  • Le bâti : il fixe toutes les pièces travaillant la terre, les pièces de soutiens (roues…) et relie le tout au système d’attelage du tracteur.
  • Le corps du labour : assure le travail de la terre. Il est composé d’un coutre, lame droite qui découpe verticalement la terre, le soc qui soulève la terre et le versoir qui retourne la terre. On peut aussi noter la présence d’une rasette qui complète le travail et qui est facultative.

La charrue a pour rôle de labourer la terre, la travaillant ainsi de telle sorte qu’en l’ameublissant et en y retirant toutes les mauvaises herbes, résidus précédents et les pierres, celle-ci devient prête à recevoir le semis.

Le labourage de la terre a aussi pour effet d’augmenter la minéralisation de la matière organique et ça permet également d’augmenter la température du sol, ce qui a pour but d’améliorer la fertilité de celui-ci et de réaliser de meilleures récoltes.

La charrue classique est réversible, car elle ne soulève la terre que d’un seul côté, on parle d’un travail « dissymétrique ». C’est pour cela qu’il faut labourer le sol une première fois puis faire un second labour en sens inverse.

L’évolution de la charrue

La charrue est un instrument presque aussi vieux que l’agriculture, en effet l’homme devait rapidement trouver une solution pour travailler la terre, il inventa donc l’araire, qui bien que présentant beaucoup de caractéristiques semblables à la charrue, fût rapidement dépassé par celle-ci qui présentait de nombreux avantages, notamment en ayant un versoir qui lui permet de mieux retourner rapidement.

La charrue fut longtemps tirée par des bœufs, mais avec l’apparition des moteurs et du machinisme agricole, elle est aujourd’hui tractée par des tracteurs. Ceux-ci de plus en plus puissant peuvent se permettre de tracter des charrues à multiples socs, en réalisant de ce fait un travail en parallèle.

Avec le développement technologique, la charrue se spécialise. On a maintenant non seulement des charrues multi-socs, mais aussi des charrues spéciales pour les cultures arboricoles, d’autres pour les vignes, d’autres encore sont adaptables aux différents types de sols et aux différents types de cultures, et permettent également de régler certains détails, comme la longueur des sillons.

Mega articles :